Français English

CHABLIS 2019

RÉSERVE DE MONTAIGU

pour connaître les détails d’un millésime, cliquez sur l’année de votre choix
2019   2020  

Cépage

100% Chardonnay.

Histoire

Hugues de Montaigu, évêque d’Auxerre, fût l’un des pionniers de l’ancrage cistercien à Chablis. À cette époque déjà, les moines cherchaient à obtenir le « Vinum Album Durabile », un vin blanc de garde, synonyme de grande qualité. Leur héritage se retrouve aujourd’hui encore dans chacun des vins de la collection MONTAIGU qui incarne parfaitement le travail méticuleux de sélection, de vinification et d’élevage renouvelé, à chaque millésime par la Maison J.MOREAU & Fils.

Si l'on retrouve des traces d'un village datant du Néolithique, les véritables origines de Chablis remontent à l'époque Romaine. Son nom proviendrait du terme «Caplum», «gué» en latin. La vigne s'y développa au IIIème siècle, après sa réhabilitation par l'empereur Probus. Le Serein, jouant un rôle important de régulateur climatique, a également permis l'acheminement des vins de Chablis vers Auxerre et la capitale, et de là, vers l'étranger et en particulier les Flandres et l'Angleterre. Mais c'est au mouvement Cistercien que la vigne doit son véritable essor, l'abbaye de Pontigny étant toute proche.

Le phylloxéra détruisit le vignoble à la fin XIXème siècle, ce qui explique l'implantation récente du cépage Chardonnay. Depuis 1970, on assiste à une expansion spectaculaire de la vigne grâce à l'abandon de la polyculture au profit de la viticulture, et à une efficace défense du vignoble contre les gelées de printemps.

Origine

Situé au nord de la Bourgogne, dans le département de l'Yonne, l'appellation s'étend sur une vingtaine de communes qui bordent la jolie vallée du Serein.

Son vignoble bénéficie d'une implatation géologique exceptionnelle et très enviée. Les racines vont puiser toutes leurs ressources dans son sol à dominante argilo-calcaire datant du jurassique, plus précisemment du kimméridgien (il y a 150 millions d'années). Aujourd'hui on y trouve encore des coquillages, vestiges d'une époque où la mer recouvrait alors totalement ce territoire.

Vinification et élevage

Ce vin est issu de raisins ou de moûts de raisins provenant de nos partenaires producteurs. Nous avons choisi de travailler avec des vignerons de talent, leaders de leur appellation, et respectueux de leur terroir.

Vinifié ensuite dans nos propres chais, notre Chablis bénéficie de la même attention que tous nos autres vins. Le jus est d'abord délicatement extrait par pressurage pneumatique: on s'assure ainsi d'obtenir un jus d'excellente qualité en l'extrayant de manière homogène tout en respectant l'intégrité du raisin .

Ce jus est ensuite clarifé par une décantation naturelle, aussi appelée débourbage statique.

La fermentation alcoolique est réalisée en cuve inox sous contrôle des températures (18°C-20°C) pour conserver toute la fraîcheur et la finesse aromatique du Chardonnay avant un élévage de 8 mois sur lies fines.

Notes de dégustation

Robe : or pâle aux reflets verts
Nez : frais, vif et minéral. On y retrouve des arômes intenses de fruits (à chair blanche ou agrumes), de fleurs (acacia), de beurre et d'épices.
Bouche : sec et d'une parfaite finesse, une personnalité unique et facilement reconnaissable

Accords mets et vins

Notre Chablis "Réserve de Montaigu" peut être dégusté dans sa jeunesse (2-3 ans) sur un poisson à chair grasse (saumon, thon) ou une volaille. Il s'accordera également parfaitement avec la cuisine exotique ou asiatique. Pour les fromages, préférez les chèvre secs, le Beaufort, le Comté ou encore les Cheddars affinés.

Service

Servir idéalement à 14°C environ.

Potentiel de garde

Prêt à déguster, il se conservera parfaitement jusqu'à 3 ou 4 ans après son millésime dans de bonnes conditions.

Millésime : 2019

Lorsqu’on dit que la vigne apporte plus de complexité aux raisins lorsqu’elle subit un peu de stress, on comprend pourquoi les vins 2019 sont si appréciés !

Le cycle a débuté avec quelques gelées de printemps, puis quelques secteurs ont été touchés par la grêle.

Les conditions météo à la floraison n’étaient pas idéales ce qui implique la perte de quelques grappes.

Pour finir un été particulièrement chaud et sec a provoqué des grillures sur les vignes les plus exposées.

Les vendanges ont commencé pour nous le 11 septembre car les équilibres entre concentration en sucre et acidité étaient parfaits.

Cependant cette concentration était assez compliquée à gérer pour les levures et les fermentations ont été plus longues que d’habitude…

Mais le résultat méritait cette attente !