Français English

CHABLIS 1ER CRU MONTMAINS 2015

pour connaître les détails d’un millésime, cliquez sur l’année de votre choix
2006   2007   2008   2009   2010   2011   2012   2013   2014   2015   2018   2019  

Cépage

100% Chardonnay.

Histoire

La dernière liste des Premiers Crus a été communiquée en 1986. 79 lieux-dits y sont classés couvrant une superficie d’environ 700 ha. Les viticulteurs chablisiens ont procédé à un regroupement de ces lieux-dits sous des noms de climats pour n’en utiliser que 17. Les vignobles concernés s’étendent de part et d’autre du Serein sur les communes de Chablis, Fontenay, Maligny, Chichée, La Chapelle-Vaupelteigne, Courgis, Fleys et Beines.

Origine

Sur la rive gauche du Serein, blotti entre les Bois des Lys et des Broques de Biques, les 37 hectares du climat Montmains affleurent un coteau à l’altitude peu élevée. Les raisins à l’origine de cette cuvée proviennent d’une parcelle connue pour son profil marneux et d’une autre cultivée sur un sol plus caillouteux.

Vinification et élevage

- pressurage pneumatique long
- débourbage statique par le froid
- démarrage de la fermentation alcoolique en cuves acier inoxydable, au bout de 3 jours soutirage d’environ 25 % des jus et entonnage en fûts à grains fins pour poursuite des fermentations alcooliques. Pour la partie en cuve, fermentation de 10 jours environ sous contrôle des températures (18 à 20°C) pour conserver un maximum de fruit.
- fermentation malolactique à 100 %.
- élevage sur lies pendant 10 mois.

Notes de dégustation

Belle robe or aux reflets verts.
Nez intense très gourmand et légèrement fumé rappelant les abricots, le citron et l’acacia.
L’attaque est onctueuse et dense, toujours marquée par ces fruits à chair jaune ainsi que des arômes de crème patissière relevés par une finale minérale et épicée.

Accords mets et vins

Ce vin accompagnera parfaitement des gambas grillées, des Saint-Jacques, du veau ou une pintade rôtie.

Service

14°C

Millésime : 2015

Le millésime débute après un hiver en dents de scie, plutôt doux au début, puis un peu plus rigoureux sur la fin. Ainsi, les premiers débourrements se font attendre et sont observés mi-avril. Le printemps reprend rapidement de la vigueur avec des températures douces et favorables à la croissance de la végétation. Les premières fleurs apparaissent début juin, la floraison se déroule sous les meilleurs auspices et on constate une avance de quelques jours par rapport à la moyenne des 10 dernières années. Le mois de juillet débute par des températures caniculaires qui favorisent les phénomènes de contraintes hydriques dans les situations les plus sèches. Ainsi, il arrive que le stade fermeture de la grappe soit atteint bien que les baies n’aient pas une taille suffisante. Fin juillet, les symptômes de sècheresse sont de plus en plus fréquents sur feuilles et le développement de la végétation est ralenti. La véraison a lieu durant la première quinzaine d’août sous des températures de 2°C supérieures à la normale. Ces conditions climatiques sont néanmoins à l’origine d’un état sanitaire confortable et favorable à une maturation rapide. Malheureusement un violent orage de grêle s’est abattu sur le Chablisien dans la nuit du 1er septembre et a contraint une partie des vignerons à récolter les parcelles endommagées. La chaleur des dernières semaines de septembre a permis néanmoins de récolter des jus très qualitatifs. Les derniers raisins ont été pressés le 21 septembre et l’ensemble de la récolte est particulièrement équilibrée et prometteuse.