Français English

CHABLIS 1ER CRU FOURCHAUME 2007

pour connaître les détails d’un millésime, cliquez sur l’année de votre choix
2007   2008   2009   2010   2011   2012   2013   2014   2015   2018   2019   2020  

Cépage

100 % Chardonnay.

Histoire

La dernière liste des Premiers Crus a été communiquée en 1986. 79 lieux-dits y sont classés couvrant une superficie d’environ 600 ha. Les viticulteurs chablisiens ont procédé à un regroupement de ces lieux-dits sous des noms de climats pour n’en utiliser que 17. Les vignobles concernés s’étendent de part et d’autre du Serein sur les communes de Chablis, Fontenay, Maligny, Chichée, La Chapelle-Vaupelpeigne, Courgis, Fleys et Beines.

Origine

34 hectares sont classés en appellation Premier Cru Fourchaume. Situé sur la commune de la Chapelle- Vaulpelteigne, dans l’exact prolongement de la côte des Grands Crus, c’est un Grand Seigneur parmi les Premiers Crus, sa réputation mondiale lui valant de rassembler quantité de productions voisines qui participent également de sa qualité. La côte est homogène, exposée Sud-Ouest et se situe dans la vallée de Fontenay-près-Chablis au Nord-Est de Chablis.

Coteaux en pentes douces. Marnes du Kimmeridgien

Vinification et élevage

- réception partielle en raisins en caisses de 15 Kg
- pressurage pneumatique
- débourbage statique par le froid
- démarrage de la fermentation alcoolique en cuves acier inoxydable ;
- au bout de 3 jours, soutirage de 15 % des jus et entonnage en fûts à grains fins de 1 à 2 ans pour poursuite des Fermentation Alcoolique avec bâtonnage hebdomadaire ;
- pour la partie en cuve fermentation de 7 à 10 jours en cuves acier inoxydable sous contrôle des températures (18 à 20°C) pour conserver un maximum de fruit et de glycérol ;
- fermentation malolactique à 100%
- élevage sur lies fines de 10 mois et mise en bouteille au mois de juillet 2008.

Notes de dégustation

Robe pâle.
Nez bien ouvert, rappelant les fruits, l’amande, le beurre et la réglisse fraîche.
Bouche : rond et concentré, beurré et offrant des arômes de confiture d’agrumes, d’amande grillée.

Accords mets et vins

Parfait avec tous les poissons et crustacés, ainsi que les viandes blanches.

Service

14°C

Millésime : 2007

L’année aura été marquée une fois de plus par l’hétérogénéité des conditions climatiques. Après un hiver d’une grande douceur, le débourrement débute avec treize jours d’avance sur l’année précédente. Ralentissement de l’avance de la vigne avec les chutes de neige fin mars. Dès le 8 avril, remontée spectaculaire des températures qui se maintiennent et font de ce mois le plus chaud mois d’avril depuis 1921. Début mai, le cycle végétatif présente un mois d’avance, et les premières fleurs apparaissent le 15. Le sud du vignoble est touché par un important orage de grêle dans la nuit du 24 au 25 juin. Le début de la véraison est noté mi-juillet, suivi d’une sévère chute des températures qui se maintiendra jusqu’à fin août, froid et humide. Au ban des vendanges fixé au 1er septembre, la plupart des baies ne sont pas mûres. Mais dès les premiers jours de septembre, le retour de la douceur et de l’ensoleillement assainissent la vendange et contribuent à sa maturation. La récolte démarre le 11 septembre chez J. Moreau & Fils, et offre des degrés situés entre 10 et 11,5, des acidités élevées entre 7,5 et 9g/L et des pH bas de 3 à 3,2. Le choix d’une récolte tardive, le talent et la technique aidant, nous renouons avec une expression du terroir et un niveau d’acidité typiques de notre région septentrionale. Un millésime où les fermentations malolactiques seront effectuées afin de contribuer à la finesse et à la complexité des grands vins.