Français English

CHABLIS 1ER CRU FOURCHAUME 2010

pour connaître les détails d’un millésime, cliquez sur l’année de votre choix
2007   2008   2009   2010   2011   2012   2013   2014   2015   2018   2019   2020  

Cépage

100 % Chardonnay.

Histoire

La dernière liste des Premiers Crus a été communiquée en 1986. 79 lieux-dits y sont classés couvrant une superficie d’environ 600 ha. Les viticulteurs chablisiens ont procédé à un regroupement de ces lieux-dits sous des noms de climats pour n’en utiliser que 17. Les vignobles concernés s’étendent de part et d’autre du Serein sur les communes de Chablis, Fontenay, Maligny, Chichée, La Chapelle-Vaupelpeigne, Courgis, Fleys et Beines.

Origine

34 hectares sont classés en appellation Premier Cru Fourchaume. Situé sur la commune de la Chapelle- Vaulpelteigne, dans l’exact prolongement de la côte des Grands Crus, c’est un Grand Seigneur parmi les Premiers Crus, sa réputation mondiale lui valant de rassembler quantité de productions voisines qui participent également de sa qualité. La côte est homogène, exposée Sud-Ouest et se situe dans la vallée de Fontenay-près-Chablis au Nord-Est de Chablis.

Coteaux en pentes douces. Marnes du Kimmeridgien

Vinification et élevage

- Récolte mécanique rentrée en moût ;
- Pressurage pneumatique
- Débourbage statique par le froid
- Fermentation de 7 à 10 jours 85% en cuves acier inoxydable sous contrôle des températures (18 à 20°C) pour conserver un maximum de fruit et 15% en futs de 2 à 3 vins
- Fermentation malolactique à 100 % avec sélection de bactéries ;
- Batonnage et élevage sur lies totales 12 mois

Notes de dégustation

Robe or pâle.
Nez ouvert rappelant les agrumes, la noisette fraîche et les fleurs blanches.
Rond et puissant en bouche. Arômes de zest d'agrumes et d'amande grillée.

Accords mets et vins

Parfait avec tous les poissons et crustacés, ainsi que les viandes blanches.

Service

13°C

Millésime : 2010

L’hiver a été très rude et neigeux. Le printemps débute sous un climat peu favorable. Le mois d’avril est très sec et les premiers bourgeons sont tardifs (fin avril). Dans la même lignée, la floraison est très tardive et très hétérogène ce qui va provoquer de la coulure et du millerandage. Heureusement juillet est très chaud et rattrape un peu le retard accumulé. En août la situation se dégrade avec beaucoup de pluie et un développement des foyers de pourritures. La maturation est lente et septembre est assez froid. La récolte débute autour du 20 pressée par Botrytis. Les premiers raisins arrivent avec un degré très haut ainsi qu’une acidité importante qui nécessitera une fermentation malolactique complète pour que la concentration et l’équilibre de ces futurs vins soient correctement révélés.