Français English

CHABLIS 1ER CRU MONTMAINS 2018

pour connaître les détails d’un millésime, cliquez sur l’année de votre choix
2006   2007   2008   2009   2010   2011   2012   2013   2014   2015   2018   2019  

Cépage

100% Chardonnay.

Histoire

La dernière liste des Premiers Crus a été communiquée en 1986. 79 lieux-dits y sont classés couvrant une superficie d’environ 700 ha. Les viticulteurs chablisiens ont procédé à un regroupement de ces lieux-dits sous des noms de climats pour n’en utiliser que 17. Les vignobles concernés s’étendent de part et d’autre du Serein sur les communes de Chablis, Fontenay, Maligny, Chichée, La Chapelle-Vaupelteigne, Courgis, Fleys et Beines.

Origine

Sur la rive gauche du Serein, blotti entre les Bois des Lys et des Broques de Biques, les 37 hectares du climat Montmains affleurent un coteau à l’altitude peu élevée. Les raisins à l’origine de cette cuvée proviennent d’une parcelle connue pour son profil marneux et d’une autre cultivée sur un sol plus caillouteux.

Vinification et élevage

- Vendange rentrée en moût - pressurage pneumatique long - débourbage statique - fermentation alcoolique de 7 à 10 jours, à 70% en cuves acier inoxydable sous contrôle des températures (18 à 20°C) - 20% d'élevage en fûts de 1 à 2 vins - fermentation malolactique - élevage sur lies durant 12 mois

Notes de dégustation

Robe : belle couleur or.

Nez : subtilement minéral et fumé, sur des notes de noisettes et de sous-bois soutenues par des zestes de citron.

Palais : La bouche est riche, encore un peu fermée, sur des arômes de pamplemousse jaune avec une finale structurée et longue.

Accords mets et vins

Ce grand blanc sera parfait sur les fruits de mer, tout particulièrement les huîtres et les langoustines, sur de beaux poissons grillés et les fromages de chèvre.

Service

À déguster idéalement à une température avoisinant les 14°C.

Potentiel de garde

5 ans environ.

Millésime : 2018

L’hiver a été particulièrement doux et la vigne a une nouvelle fois démarré précocement avec une sortie d’inflorescences conséquente. Cette avance ne s’est pas érodée tout au long de la saison.

Le printemps a été très pluvieux mais aucune gelée cette année ! Des orages de grêles se sont par contre, de nouveau, abattus sur le Chablisien, touchant quelques communes.

Puis les conditions ont radicalement changé avec une fin de printemps et un été terriblement secs qui ont fait craindre une récolte moins belle que prévue mais ont éloigné les risques de maladie cryptogamique dans les vignes.

Les températures très élevées en aout ont fait chuter les acidités dans les raisins et ont précipité les départs en vendanges. Le nombre de traitements a été particulièrement faible cette année, et le mois de septembre a finalement levé tous les doutes et révélé l’un des meilleurs millésimes à Chablis depuis 20 ans. La vigne nous a fait un vrai cadeau après deux années difficiles.

La récolte, extrêmement précoce, a finalement été quantitative grâce aux quelques précipitations de la fin aout.  Les premiers raisins ont été vendangés le 25 aout pour les crémants et les derniers Chablis ont été récoltés le 21 septembre.

70% des volumes étaient rentrés autour du 10 septembre, offrant des jus nets, sans défaut avec du corps, du fruit et de belles acidités.