Français English

CHABLIS 1ER CRU VAILLONS 2012

pour connaître les détails d’un millésime, cliquez sur l’année de votre choix
2000   2007   2008   2009   2010   2011   2012   2013   2014   2015   2019   2021  

Cépage

100 % Chardonnay.
Rendement de 58 hl/ha.

Histoire

La dernière liste des Premiers Crus a été communiquée en 1986. 79 lieux-dits y sont classés couvrant une superficie d’environ 700 ha. Les viticulteurs chablisiens ont procédé à un regroupement de ces lieux-dits sous des noms de climats pour n’en utiliser que 17. Les vignobles concernés s’étendent de part et d’autre du Serein sur les communes de Chablis, Fontenay, Maligny, Chichée, La Chapelle-Vaupelteigne, Courgis, Fleys et Beines.

La large vallée des Vaillons se situe sur la rive gauche du Serein. La diversité des sous-sols de ce Premier Cru se retrouve dans les parcelles de Beugnon, de Chatain et de Minot. Vinifiées séparément, les cuvées issues de ces 3 parcelles ont ensuite été assemblées pour exprimer à merveille toute la richesse du millésime.

Origine

Situé sur la rive gauche du Serein, au centre de la côte, au sud-ouest de Chablis, les 105 hectares de Premier Cru Vaillons jouissent d’une exposition particulièrement favorable, et, à juste titre, d’une excellente réputation.

Coteaux en pentes douces. Marnes du Kimmeridgien

Vinification et élevage

- Pressurage pneumatique
- Débourbage statique par le froid
- Démarrage de la fermentation alcoolique en cuves acier inoxydable sous contrôle des températures (18-20°C) pour conserver un maximum de fruit ; Au bout de 3 jours, soutirage de 15 % des jus et entonnage en fûts à grains fins
- Fermentation malolactique à 100 %. Fin de la FML mi décembre Élevage sur lies totales pendant 10 mois

Notes de dégustation

Robe or pale.

Nez bien développé, légèrement fumé, rappelant le pain grillé, les abricots secs et le réglisse

La bouche est dense mais encore un peu fermée, sur des notes de pamplemousse rose. La structure est dense et tendue jusqu’en finale.

Accords mets et vins

Idéal d’ici une à deux années sur des poissons légèrement épicés, des viandes blanches rôties ou grillées.

Service

14°C

Millésime : 2012

Après un mois de mars relativement chaud et sec, les bourgeons arrivent au stade gonflement et bourgeon dans le coton fin mars. Le printemps a été marqué par de fortes gelées et des orages de grêle qui ont sérieusement endommagé le vignoble. La vigne accuse alors un retard d’une semaine par rapport à la moyenne. Le stade mi floraison est enfin atteint autour du 15 juin. Juin s’est avéré encore particulièrement pluvieux maintenant ainsi une pression assez forte de mildiou et une réelle difficulté pour les viticulteurs pour réaliser leurs traitements en temps et en heure. Juillet et ses températures fraîches ont accentué ce phénomène avec une contamination très importante par l’oïdium dans de très nombreuses parcelles. Au stade véraison la vigne accuse toujours une dizaine de jour de retard par rapport à la moyenne. Août a enfin procuré des températures chaudes et une pluviométrie faible. La maturation s’est amorcée normalement et s’est poursuivie grâce à un mois de septembre chaud et sec. Les premiers raisins à destination des vins de base crémant sont récoltés le 13 septembre et les premiers raisins de Chablis sont vendangés le 24 septembre. Les rendements sont assez faibles et les maturités sont très intéressantes. Les moûts atteignent facilement les 11.5 à 12% naturellement et les acidités s’échelonnent entre 5.5 et 6.5 g/l. Fin janvier 2013 les vins sont stabilisés et reposent sur leurs lies.